media

Retour à la page précédente

ECPT : mettre le Québec « sur la map »

race

7 septembre 2021

Étant à sa troisième année d’opération, le Circuit professionnel de la Côte Est (East Coast Pro Tour) récolte le fruit de ses efforts. Bien contents du progrès fait depuis leurs débuts, les co-fondateurs du seul circuit professionnel de golf québécois ont toujours une vision d’expansion.

Débuts du ECPT

Massimo Roch Gagnon et Luca Greco, co-fondateurs du ECPT, se sont connus il y a une dizaine d’années en tant qu’employés d’entretien au Club de golf de l’Île de Montréal. Plus récemment, alors qu’ils devaient tous deux être compétiteurs pour le défunt CCPT (Circuit Canada Pro Tour), les deux jeunes hommes ont eu l’idée de créer le ECPT. Lorsque le circuit a dû annoncer la fin de ses opérations à quelques jours du début de la saison 2019, Massimo et Luca ont décidé de prendre les choses en main et d’assurer la pérennité du golf professionnel au Québec.

Vision d’expansion

Questionné à propos des objectifs du circuit pour les prochaines années, Massimo Roch se dit très optimiste et ambitieux pour l’avenir: « Disons que ça ne s’appelle pas le East Coast Pro Tour pour rien. » En effet, les organisateurs aimeraient ajouter à leur calendrier quelques tournois en Ontario et dans les Maritimes, et ultimement traverser au sud de la frontière pour prendre d’assaut la côte est américaine.

race

Race to the Golf In Cup

Dans la foulée de cet élan d’expansion, le circuit a décidé d’aller au-delà des bourses remises à chaque tournoi cette saison. En partenariat avec Golf In, le meneur du circuit, au terme de la saison, sera couronné gagnant de la Race to the Golf In Cup et se verra offrir un séjour en Europe pour participer à l’école de qualification du European Tour. « C’est une belle vitrine pour le circuit, pour le partenaire, mais surtout pour le joueur », ce qui appuie leur objectif de propulser les joueurs locaux au prochain niveau. Il réitère : « Nous sommes un circuit de développement: notre objectif n’est pas de garder les joueurs pour toujours. Nous voulons les amener au prochain niveau et voir des québécois sur le PGA Tour et le European Tour. » Au moment d’écrire ces lignes, c’est le joueur originaire de Saint-Georges, Max Gilbert, qui mène le classement général.

Premier tournoi à Saint-Georges

***Le ECPT était d’ailleurs de passage à Saint-Georges les 23, 24 et 25 août derniers à l’occasion de la première édition de la Classique Canam & Manac. Avec un terrain en excellente condition, une température des plus clémentes et un niveau de jeu qui a dépassé les attentes, les organisateurs sont très satisfaits de la tournure des événements et sont très excités de répéter l’événement l’année prochaine. Après un été chargé, il ne reste plus que quelques semaines avant la fin de la saison, qui se tiendra à l’Assomption, à l’occasion du tournoi des joueurs du circuit.